arabie

afro basaldella: paese giallo, 1957

Il paraît que Serge Lutens se serait inspiré d’une ancienne doctrine, à mon avis possiblement connectée aux théories des médecins grecs concernant la nature des humeurs, pour concevoir Arabie: ce qui est sec est noble par essence, et ce qui est humide incarne la luxure. Lutens aurait voulu associer, donc, l’odeur de plusieurs matières qui sentent bon en séchant.

Ce principe nous offre une corne de l’abondance farcie de délices inusuels: écorce de mandarine, figues sèches, dattes brunes, raisins de Corinthe, feuilles de laurier. Le tout s’accompagne, en apportant un sirop riche mais pas du tout culinaire, de cumin, noix de muscade, fève Tonka et clou de girofle. Ayant comme base un bloc brut et résineux de cèdre et santal, les arêtes de cette eau de parfum sont poncées grâce au benjoin de Siam et la myrrhe.

Christopher Sheldrake compose donc cet opus en 2000, en niellant les éléments de ce bouquet rare sur le cèdre adoré de Lutens. Le sillage et la tenue sont extraordinaires, et Arabie se développe sur la peau comme le récit d’un raconteur génial et inépuisable: l’histoire s’éloigne et s’approche sans cesse en nous illustrant tous les personnages de sa trame. Le résultat final est assez proche de celui de Santal de Mysore, mais l’overdose de cumin de ce dernier est suppléée ici par la noblesse des fruits secs.

Sur moi Arabie est un boisé riche et voluptueux. Le santal y règne et un moût cuit, percé de laurier et raisins cuminés, éclate de lumière et chaleur et me transporte. Tout compte fait, ceci n’est pas un parfum orientaliste, mais un roman formidable.

Publicités

laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :